Morfondé, le mini Clairefontaine de la Ligue Paris Île-de-France

PIDF Ligue 4
Campus Morfondé Domaine. (Photo de Philippe Le Brech)

Depuis 2017, le domaine de Morfondé (Seine-et-Marne) accueille la Ligue Paris-Ile de France. Situé en lisière de forêt, le campus est un havre de paix où la Première Ligue de l’Hexagone espère prospérer.

Lorsque Jamel Sandzak a mis la main sur le domaine de Morfonde en 2015, le président de la Ligue Paris-Ile de France a flairé une belle opportunité. Comme un coup de feu comme on dit dans le monde des affaires. 27 hectares de terrain, à l’abri des regards, des bâtiments, un château et une rue qui font mourir d’envie la communauté locale. Tout cela, pour la modique somme de 2,4 millions d’euros.

Lire Aussi :  Chine. L’ambassade de France tacle la politique zéro-Covid et fait le buzz sur les réseaux sociaux

Sept ans et deux coups de pinceau plus tard, le patron du premier championnat de France a offert à ses licenciés le centre technique qu’ils méritaient. “Ne pas avoir de logement était une anomalie” Il assure. Le site, qui appartenait autrefois à l’Armée du Salut, était en mauvais état. L’arrivée des footballeurs lui a donné une seconde jeunesse.

Jamel Sandjak souhaite poursuivre le développement du campus Domaine de Morfondé. (Photo de Philippe Le Brech)

« Le projet de formation, les valeurs du football amateur, on les partageLe maire de Villeparisis Frédéric Bouche y croit. Le président est investi et nous bénéficions d’interactions positives. Il y a des améliorations que nous mesurons déjà. »

Lire Aussi :  à Montréal, des engagements historiques pour la biodiversité

« Nos clubs devraient profiter de cet outil ! »

Sortir du loyer foncier. Désormais, la formation des professeurs, les arbitres, les diplômes, les sélections, le scoutisme, tout ce qui fait le quotidien de l’instance régionale de football se déroule sur l’immense campus de Seine-et-Marne. “C’est un outil extraordinaireLuz Ali Mauser, directeur technique de la région Ile-de-France. En un an, plus de 700 personnes viennent ici pour se former. »

Car si le domaine ne demande pas plus d’efforts financiers aux clubs affiliés à sa ligue, Jamel Sandzak s’attend en revanche à ce qu’ils en profitent. « Nos clubs devraient profiter de cet outilAppelle le président, qui a des ambitions pour la structure. Nous devons continuer à construire, car aujourd’hui nous avons besoin du double. »

Lire Aussi :  DIRECT. France - Espagne : les Bleus accrochés à la pause, suivez le match en live

Pour accueillir des stages, par exemple, la ligue prévoit investir dans la capacité de logement au cours des deux prochaines années. Actuellement limitée à quatorze lits, la régie espère pouvoir en monter à 60 prochainement. Au niveau sportif, quatre terrains synthétiques, un terrain de futsal et un terrain de football à 7 fonctionnent actuellement.

>>> Retrouvez l’intégralité du reportage dans FootAmateur Le Mag n° 7 !

Foot Amateur-LM # 7 One

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button